Un trésor patrimonial

Plus qu’un simple mode de transport, la traverse du Lac Témiscouata fait partie du patrimoine du Bas-St-Laurent depuis 1915. Elle est plus que centenaire. Depuis 1976, c’est le Corégone qui relie les deux rives de juin à octobre, il a succédé à différents types d’embarcations : chaland, barge et petits traversiers. La traverse du lac Témiscouata fait partie des voies navigables historiques d’Amérique. Le nom du traversier évoque le grand corégone, un poisson membre de la famille des saumons présent dans le lac.

Marie-Claire Dusseault et Régis Caron, capitaines du Corégone | La Traverse du Lac Témiscouata

Marie-Claire Dusseault et Régis Caron, capitaines du Corégone
Photo, crédit: Lydia Barnabé-Roy, Info Dimanche.

Des capitaines engagés

Pour la première fois de son histoire une femme, capitaine Marie-Claire Dusseault sera aux commandes du traversier avec le vétéran Régis Caron toujours au poste depuis 45 ans. Plusieurs capitaines expérimentés se sont succédé à la barre du traversier: Jean-Yves Michaud (7ans), Réginald Ouellet, Normand Ouellet, Jean-Paul Levasseur (30 ans et plus).

Économiser en relaxant

Situé à proximité de l’autoroute 85 du côté Ouest du lac et de la route 295 du côté Est, le service de traversier permet aux utilisateurs d’éviter une distance, aller simple d’environ 45 kilomètres entre les deux municipalités. Voilà un moyen d’éviter le stress de la route en relaxant pendant que vous contemplez le spectacle majestueux du second lac en importance sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Le lac Témiscouata est considéré comme l’un des cinq plus beaux lacs du Québec. Et ce n’est pas sur le bateau que vous risquez de frapper un chevreuil.

Prendre le bateau, c’est écolo

En utilisant les statistiques d’achalandage de 2022, ce sont 12 681 véhicules qui ont utilisé la traverse au lieu de parcourir les 45 km de route qui séparent les deux municipalités. Cela a permis une réduction annuelle de 99,4* tonnes métriques d’émissions de gaz à effet de serre. Une tonne de CO2 correspond à un vol aller/retour Paris-New-York par passager

* Basé sur une consommation de 10 litres d’essence par 100 km en appliquant le facteur 2,34 pour les véhicules légers.

MERCI À NOS PARTENAIRES